Le site Thérapeutique Dermatologique est gratuit, vous l'utilisez régulièrement et vous en êtes satisfait.
Si vous souhaitez que le site continue à vivre, aidez-nous.

Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Psoriasis pustuleux

14 octobre 2021, par NOGUEIRA M. & TORRES T.

Le psoriasis pustuleux : Psoriasis Pustuleux Généralisé et Pustulose Palmo-Plantaire

1 - PRÉSENTATION

Le terme psoriasis pustuleux désigne un groupe de maladies rares de la peau qui ont comme caractéristique commune la présence sur la peau de multiples petites pustules non infectieuses de la taille d’une tête d’épingle. Les maladies les plus communes identifiées appartenant à ce groupe sont la pustulose palmo-plantaire (PPP) et le psoriasis pustuleux généralisé (PPG). Les lésions cutanées peuvent être limitées à une région particulière du corps ou être largement réparties sur le corps. Ces maladies peuvent être présentes à tout âge et dans tous les groupes ethniques.

2 - SIGNES ET SYMPTÔMES

L’apparition de multiples petites pustules non infectieuses sur une peau rouge est la présentation typique de ses maladies. Les pustules non infectieuses peuvent être localisés dans une région spécifique du corps (comme dans le PPP, qui touche la paume des mains et la plante des pieds) ou être largement répartis sur le corps (dans le PPG). Certains patients peuvent rapporter une sensation de brûlure, une douleur ou un prurit associés à ces lésions. Des plaques desquamatives et érythémateuses peuvent être présentes chez le même sujet ; elles sont probablement liées à une autre maladie, appelée psoriasis en plaques, qui peut être présente chez la même personne.

Les patients qui souffrent de psoriasis pustuleux peuvent aussi développer des symptômes systémiques comme de la fièvre, des frissons, un malaise généralisé, des douleurs articulaires, des maux de tête, une conjonctivite, une atteinte des lèvres ou des modifications des ongles (plus épais ou déformés).

3 - QUI DÉVELOPPE CETTE MALADIE ET POURQUOI

Le psoriasis pustuleux n’est pas contagieux. D’après les connaissances actuelles, il semble que des sujets génétiquement prédisposés, s’ils sont exposés à plusieurs facteurs de déclenchement (dont le tabagisme, des stéroïdes systémiques, des infections, des médicaments, le stress, une grossesse, une allergie à des métaux, des déséquilibres hydro-électrolytiques), peuvent développer l’une de ces maladies. Il est toutefois important d’indiquer que seuls quelques gènes sont actuellement identifiés et que la majorité des patients qui développent un PP peuvent présenter des mutations de gènes restant à déterminer.

4 - DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT

L’établissement des antécédents cliniques, un examen physique et parfois des examens complémentaires, dont des tests sanguins et une biopsie de peau, sont nécessaires pour clarifier le diagnostic.

L’identification du facteur de déclenchement et son élimination sont importantes et peuvent aider à contrôler la maladie. Lorsque cela n’est pas possible et/ou suffisant, il existe plusieurs solutions pour maîtriser la maladie chez les patients atteints de PP, comme des médicaments topiques ou systémiques. La photothérapie est réservée à des cas spécifiques et peut faire l’objet d’une discussion entre le patient et son médecin. De nouveaux médicaments (agents biologiques) sont en cours d’évaluation et donnent des résultats prometteurs, qui pourraient modifier le paradigme thérapeutique de ces maladies dans le futur.

5 - CONSEILS DE PRISE EN CHARGE

5.1 - À FAIRE

  • Identifier et éviter un facteur de déclenchement potentiel.
  • Nettoyer et sécher les lésions cutanées après votre toilette pour réduire le risque d’infection (utiliser des antiseptiques sur les boutons).
  • Respecter le traitement prescrit par votre médecin.
  • Utiliser des produits émollients pour améliorer les symptômes cutanés.

5.2 - À NE PAS FAIRE

  • Prendre un médicament sur prescription sans en avoir parlé avec votre médecin

5.3 - DEMANDER UN RENDEZ-VOUS EN URGENCE DANS LES CAS SUIVANTS

  • L’atteinte cutanée a évolué rapidement malgré le traitement.
  • Des lésions différentes sont apparues ou les lésions que vous aviez déjà ont été modifiées de façon très importante.
  • D’autres symptômes que les lésions cutanées ne sont pas maîtrisés (fièvre, frissons, douleurs articulaires, maux de tête).

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé

Les autres sites de la fondation