Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait ?
Alors, aidez-nous à le faire vivre :

Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Alpha-hydroxyacides

31 octobre 2018, par BOUCEIRO MENDES R. & CORREIA DA FONSECA I.

1 - INTRODUCTION ET CLASSIFICATION

Les acides hydroxylés (AH) constituent un groupe chimique utilisé depuis plusieurs dizaines d’années pour traiter diverses affections cutanées, en raison notamment de leurs propriétés antirides et de leur capacité à piéger les radicaux libres, ainsi que plusieurs troubles liés à une hyperpigmentation. Ils sont globalement divisés en acides alpha-hydroxylés (AHA), acides bêta-hydroxylés, acides polyhydroxylés et acides bioniques.

Les AHA, également désignés par « acides de fruits », sont présents naturellement dans les aliments, mais la majorité d’entre eux sont maintenant produits chimiquement. Du point de vue structurel, les AHA contiennent une chaine hydrocarbonée de longueur variable, avec un groupe terminal carboxyle suivi d’un groupe hydroxyle fixé à l’atome de carbone suivant. Du fait de leur structure linéaire, les AHA sont hydrosolubles. Étant extrêmement hydrophiles, ils sont incapables d’agir de manière optimale dans les zones grasses du visage, sauf si le visage a été soigneusement dégraissé. Le membre de la famille des AHA le plus petit et le plus largement utilisé est l’acide glycolique (AG). D’autres membres sont l’acide lactique, l’acide malique, l’acide mandélique, l’acide tartrique ou encore l’acide citrique.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé

Les autres sites de la fondation