MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Hidradénite suppurée (maladie de Verneuil)

13 mai 2019, par REVUZ J.

1 - POINTS ESSENTIELS

  • L’hidradénite suppurée - maladie de Verneuil est fréquente (1% de la population) ; elle est cependant insuffisamment connue et traitée.
  • Elle est caractérisée par des nodules douloureux, des abcès, des fistules et des cicatrices hypertrophiques « en corde » ou « en pont » dans les zones à glandes apocrines : grands plis ; c’est une maladie chronique.
  • L’étiologie est mystérieuse : maladie du follicule pileux, elle n’est ni infectieuse ni hormonale.
  • Le surpoids- l’obésité- et le tabac sont des facteurs aggravants dont le contrôle conditionne l’évolution et les résultats thérapeutiques.
  • Les formes graves, formes graves, spectaculaires sont rares ; <10%.
  • Le retentissement sur la qualité de vie est sévère même dans les formes modérées.
  • Le traitement est médical ET chirurgical : antibiotiques à large spectre et exérèses adaptées à l’étendue des lésions. Les « biologiques » sont réservés formes en échec ; la place des lasers épilatoires est à définir.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé