Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait ?
Alors, aidez-nous à le faire vivre :

Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Varicelle et zona

2 août 2019, par QUEIRO C.

1 - REMERCIEMENTS

Ce chapitre a été écrit grâce à l’aide de l’EADV, de la Fondation René Touraine et de Thérapeutique Dermatologique.

2 - VARICELLE

2.1 - PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Bien qu’elle puisse se contracter à tout âge, la varicelle est une infection fréquente qui touche principalement les enfants.

2.2 - SYMPTÔMES ET MANIFESTATIONS CLINIQUES

La varicelle est souvent diagnostiquée cliniquement. Cette maladie commence généralement par l’apparition de boutons rouges n’importe où sur le corps. Ces boutons se remplissent de liquide et peuvent éclater. En général, la maladie se manifeste d’abord sur le cuir chevelu, puis sur le buste et enfin sur les bras et les jambes. Les lésions peuvent se présenter à divers stades de développement et de cicatrisation ; elles provoquent souvent de fortes démangeaisons. La varicelle peut s’accompagner de fièvre et d’une perte d’appétit ainsi que de symptômes respiratoires. Cette maladie est en général bien plus grave chez les adultes.

2.3 - CAUSES

La varicelle est causée par un virus appelé varicelle‑zona. Cette maladie est souvent acquise par l’inhalation de particules virales provenant d’une personne infectée, mais elle peut également se transmettre par contact direct avec des vêtements ou des draps contaminés par du liquide issu des cloques. Une fois exposé(e) à la varicelle, les premiers boutons apparaissent au bout de 1 à 3 semaines.

La période de contagion de la varicelle est comprise entre 2 jours avant l’apparition des boutons et la formation d’une croûte (en moyenne 5 jours après l’apparition des premiers boutons). Bien que cela soit rare, la varicelle peut se contracter plusieurs fois.

2.4 - TRAITEMENT

Les symptômes de la varicelle s’améliorent normalement d’elle-même en une semaine. Il est important d’éviter l’école ou le lieu de travail jusqu’à la formation d’une croûte sur les boutons. L’administration de médicaments antiviraux par voie orale peut être envisagée dans des cas particuliers. Il existe un vaccin à utiliser en prophylaxie chez les enfants et les adultes sains. Si vous contractez la varicelle pendant la grossesse, vous êtes exposée à des risques de complications ; pour le bébé, les risques dépendent du moment de la transmission. Dans ce cas, vous devez impérativement consulter votre médecin.

2.5 - CONSEILS POUR LA PRISE EN CHARGE

Les choses à faire :

  • buvez beaucoup
  • prenez du paracétamol en cas de douleur ou de gêne
  • prenez des antihistaminiques pour calmer les démangeaisons
  • prenez un bain d’eau froide et séchez la peau en tapotant (sans frottement)
  • appliquez des crèmes ou gels rafraîchissants disponibles en pharmacie
  • portez des vêtements amples
  • nettoyez les lésions, coupez les ongles de vos enfants et évitez de gratter afin de prévenir les infections bactériennes

Les choses à ne pas faire :

  • n’utilisez pas d’ibuprofène, sauf indication contraire de votre médecin
  • ne donnez pas d’aspirine aux enfants de moins de 16 ans
  • évitez tout contact avec les femmes enceintes, les nouveau-nés et les personnes ayant un système immunitaire affaibli (atteintes de cancer par exemple), car la varicelle représente un réel danger pour eux

Prenez un rendez-vous d’urgence si :

  • vous êtes adulte et contractez la varicelle
  • vous êtes enceinte, n’avez jamais eu la varicelle et avez été en contact avec une personne infectée
  • votre système immunitaire est affaibli et vous avez été en contact avec une personne ayant la varicelle
  • vous pensez que votre nouveau‑né a contracté la varicelle

3 - ZONA

3.1 - PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Le zona et la varicelle sont causés par le même virus. Lorsqu’il pénètre dans l’organisme, la première maladie qu’il cause est la varicelle. Une fois cette dernière terminée, le virus reste dissimulé dans le tissu nerveux, proche de la moelle épinière et du cerveau. Parfois, il « se réveille » et voyage le long des fibres nerveuses jusqu’à la peau, causant ainsi un zona, ou herpès zoster.

3.2 - SYMPTÔMES ET MANIFESTATIONS CLINIQUES

Les premiers signes consistent souvent en un picotement ou une sensation douloureuse dans une zone de la peau pouvant s’accompagner de fièvre et d’une faiblesse générale. La maladie se manifeste ensuite par l’apparition d’une rangée de boutons sur un côté du buste, des membres ou du visage. La peau rougit souvent sur cette zone et l’éruption cutanée se transforme finalement en vésicules rouges remplies de liquide et douloureuses. Normalement, ces dernières commencent à sécher et à former une croûte au bout de 7 à 10 jours et la plupart des personnes peuvent espérer une cicatrisation de l’éruption cutanée en 2 à 4 semaines. Lorsque le zona touche le visage, il peut atteindre l’œil, auquel cas vous devez consulter un ophtalmologiste au plus vite. Dans certains cas, la douleur dans la zone de l’éruption cutanée peut persister pendant plusieurs mois, voire plus longtemps : c’est ce que l’on appelle la névralgie post‑herpétique.

3.3 - CAUSES

Le zona se manifeste généralement plusieurs dizaines d’années après la première exposition du patient au virus varicelle‑zona. Cette maladie est souvent associée à un système immunitaire affaibli ; c’est pourquoi vous avez plus de chances de la contracter si vous êtes atteint(e) de maladies sous‑jacentes telles que le cancer ou le VIH, si vous avez 50 ans ou plus, si vous souffrez d’une affection hématologique, si vous êtes soumis(e) à d’importantes sources de stress ou si vous prenez des médicaments immunosuppresseurs sur le long terme.

Le zona ne se transmet pas d’une personne à une autre. Toutefois, si vous n’avez jamais eu la varicelle ou n’êtes pas vacciné(e), vous pouvez la contracter par contact direct avec une personne atteinte de zona avec des vésicules actives. Une fois que l’éruption cutanée a formé des croûtes, la personne n’est plus contagieuse. Le zona est moins contagieux que la varicelle et le risque de transmission du virus par une personne atteinte de zona est faible si l’éruption cutanée est recouverte. Il est important d’éviter tout contact avec les femmes enceintes n’ayant jamais contracté la varicelle, les personnes ayant un système immunitaire affaibli et les bébés de moins d’un mois. Bien que cela soit rare, le zona peut se contracter plusieurs fois. La propagation par gouttelettes ou par voie aérienne est moins fréquente que la transmission par contact direct avec les lésions, mais elle peut se produire en cas de zona disséminé ou chez les patients immunodéprimés.

3.4 - TRAITEMENT

En général, les épisodes de zona se terminent sans intervention en 4 semaines maximum. Un traitement antiviral peut accélérer la guérison et réduire les complications, comme la névralgie post‑herpétique. Le traitement doit idéalement être initié dans les 72 heures suivant l’apparition des symptômes. Les médicaments antiviraux par voie orale incluent l’aciclovir, le famciclovir et le valaciclovir. Il est important de ne pas se rendre à l’école ou au travail jusqu’à ce que l’éruption cutanée ait séché. Il existe, pour les adultes, deux vaccins approuvés destinés à réduire le risque de contracter le zona. Si une personne vaccinée développe la maladie, les symptômes peuvent être nettement atténués.

3.5 - CONSEILS POUR LA PRISE EN CHARGE

Les choses à faire :

  • prenez du paracétamol pour calmer la douleur
  • nettoyez et séchez l’éruption cutanée à l’aide d’un désinfectant pour réduire le risque d’infection
  • portez des vêtements amples et appliquez des compresses fraîches plusieurs fois par jour
  • veillez à garder les ongles courts afin d’éviter les égratignures et les infections bactériennes 

Les choses à ne pas faire :

  • ne laissez pas les pansements ou sparadraps coller à l’éruption cutanée

Prenez un rendez-vous d’urgence si vous pensez être atteint(e) de zona.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé