Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait ?
Alors, aidez-nous à le faire vivre :

Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Folliculites, furoncles et anthrax à staphylocoque doré

24 février 2005, par DEGA H.

La majorité des infections aiguës du follicule pilo-sébacé sont dues à Staphylococcus aureus. Les lésions siègent avec prédilection au niveau du dos, des fesses, des cuisses, de la barbe, du cou, de la base des cils (orgelets) et du cuir chevelu [3, 4].

Les folliculites superficielles sont définies par une infection localisée à l’ostium folliculaire. La pustule folliculaire évolue vers une croûte qui tombe au bout de 7 à 10 jours sans laisser de cicatrice.

Les folliculites profondes correspondent à une infection de tout le follicule pilo-sébacé depuis l’abouchement de la glande sébacée jusqu’à l’ostium folliculaire. Elles sont caractérisées par un nodule inflammatoire chaud, de 1 à 2 cm, surmonté d’une pustule dont l’évolution se fait vers la résorption sans émission de pus.

Le sycosis staphylococcique est une folliculite de la barbe d’évolution torpide et récidivante, favorisée et aggravée par le rasage mécanique.

Les furoncles ou folliculites aiguës nécrosantes sont caractérisés par une nécrose de tout l’appareil pilo-sébacé. Ils font suite à une folliculite. L’évolution vers un furoncle est due à la production par certaines souches de S. aureus de toxines nécrosantes, dont la leucocidine. Ils débutent par une induration chaude et douloureuse, aboutissant en quelques jours à une suppuration éliminant le follicule nécrotique sous forme d’un gros bourbillon jaune et laissant place à une cicatrice déprimée définitive.

En cas de récidive fréquente, on parle de furonculose. Ces infections répétées peuvent laisser des cicatrices inesthétiques avec un retentissement psychologique important, d’autant que cette affection touche principalement des adolescents. Le portage chronique de S. aureus et l’existence de facteurs favorisants jouent un rôle important dans la récurrence de l’infection. Dans la majorité des cas, les récurrences cessent après 2 ans [2, 3, 5].

L’anthrax est caractérisé par un agglomérat de furoncles réalisant une tuméfaction profonde, volumineuse, inflammatoire d’aspect cratériforme, parfois fébrile. Il peut s’accompagner de fusées purulentes sous-jacentes.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé