Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait ?
Alors, aidez-nous à le faire vivre :

Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Folliculites à bactéries Gram-négatif

6 juin 2019, par AZEVEDO A.

1 - REMERCIEMENTS

Ce chapitre a été écrit grâce à l’aide de l’EADV, de la Fondation René Touraine et de Thérapeutique Dermatologique.

2 - GÉNÉRALITÉ

La folliculite est une affection cutanée très fréquente causée par l’inflammation du follicule pileux. Le follicule pileux est une poche située sous la peau, à partir de laquelle pousse le poil. La folliculite est généralement causée par une infection bactérienne. Parfois, la folliculite est provoquée par une infection fongique, ou par des agents irritants, un traumatisme physique ou des médicaments. Parmi les folliculites dues à des bactéries, Staphylococcus aureus est la cause la plus fréquente. Les Staphylococcus aureus sont des bactéries à Gram positif qui vivent normalement sur la peau sans causer de problèmes. On désigne par folliculites à Gram négatif les folliculites bactériennes causées par un groupe de bactéries différentes de Staphylococcus aureus. Le terme « Gram négatif » fait référence aux caractéristiques de coloration des organismes en laboratoire. Certaines bactéries ne fixent pas un colorant connu sous le nom de « colorant de Gram ». Les bactéries à Gram négatif à l’origine d’une folliculite incluent Pseudomonas aeruginosa, responsable de ce que l’on désigne communément la « folliculite du spa », et d’autres comme Enterobacter, Klebsiella, Proteus ou Escherichia, qui peuvent infecter les patients recevant un traitement antibiotique de longue durée pour une acné.

3 - SYMPTÔMES

La « folliculite du spa » se manifeste par des papules (petites bosses) rouges ou des boutons à tête blanche qui se développent autour des follicules pileux. Ces papules sont souvent associées à des démangeaisons et apparaissent entre 8 et 48 heures après l’exposition à une eau contaminée par Pseudomonas aeruginosa. Les lésions siègent généralement sur le tronc et les fesses, sur les zones du corps recouvertes par le maillot de bain humide ou d’autres zones exposées à l’eau contaminée.

La folliculite à Gram négatif due à Klebsiella, Enterobacter ou Proteus est généralement observée chez des patients souffrant d’acné et traités par comprimés antibiotiques sur des périodes prolongées. Les signes et symptômes incluent de papules rouges ou des gonflements de grande taille et cloques remplies de pus situées dans la région centrale du visage, autour de la lèvre supérieure sous le nez, dans la région du menton et des joues. Elle est souvent prise à tort pour une aggravation de l’acné et doit être suspectée chez les patients présentant ces lésions et ne répondant pas de manière satisfaisante aux antibiotiques antiacnéiques habituels.

4 - CAUSES

La «  folliculite du spa » est provoquée par le contact avec de l’eau contaminée par Pseudomonas aeruginosa, présents dans les spas ou les piscines lorsque les taux de chlore et l’équilibre du pH ne sont pas correctement surveillés.

L’antibiothérapie à long terme, généralement par un groupe d’antibiotiques appelés tétracyclines, chez des patients acnéiques peut engendrer une folliculite à Gram négatif. Les antibiotiques agissent sur l’équilibre bactérien dans la peau, réduisant le nombre de bactéries qui vivent normalement sur la peau, en particulier sur le nez, et augmentant les bactéries à Gram négatif. Chez certains patients, le nombre accru d’agents à Gram négatif conduit au transfert d’organismes du nez vers les régions voisines du visage. Ces bactéries à Gram négatif, comme Enterobacter, Klebsiella, Proteus ou Escherichia, peuplent les lésions acnéiques existantes et peuvent également causer la formation de nouvelles bosses papules rouges et cloques remplies de pus. En outre, ces bactéries à Gram négatif nécessitent un environnement suffisamment humide pour survivre et proliférer. De ce fait, la peau grasse des patients souffrant d’acné pourrait contribuer à la survie des organismes à Gram négatif.

5 - TRAITEMENT

La « folliculite du spa » due à Pseudomonas aeruginosa peut se résorber d’elle-même dans les 7 à 10 jours simplement par une bonne hygiène. Un savon antibactérien peut être employé. Les comprimés antibiotiques, en particulier la ciprofloxacine, peuvent être prescrits dans les cas sévères ou chez les patients dont le système immunitaire est défaillant. Pour prévenir la « folliculite du spa », il est important d’éviter l’eau contaminée et de ne se rendre que dans des piscines et spas dont les taux d’acides et de chlore sont surveillés et maîtrisés.

Le traitement de la folliculite à Gram négatif due à une antibiothérapie systémique à long terme inclut généralement des comprimés antibiotiques auxquels les organismes à Gram négatif sont sensibles. La ciprofloxacine, l’ampicilline ou le triméthoprime/sulfaméthoxazole sont des choix de première ligne courants. Une crème ou un gel antibiotique à base de peroxyde de benzoyle peut être associé(e) à l’antibiotique oral. Dans les cas résistants ou récidivant après un traitement par comprimé antibiotique, le traitement de choix est l’isotrétinoïne orale. L’isotrétinoïne est un médicament qui agit en supprimant la production de sébum et en séchant la peau et les muqueuses, en particulier les muqueuses nasales, où siègent les bactéries responsables. 

6 -  CONSEILS UTILES

— La folliculite se développe lorsqu’un follicule pileux est infecté et la plupart des cas de folliculite se résolvent sans traitement.

— Il est important de consulter un médecin si les papules grossissent ou si la douleur s’intensifie, si les papules disparaissent puis réapparaissent ou en cas d’apparition d’une fièvre.

— La folliculite à Gram négatif inclut la « folliculite du spa », qui apparaît entre quelques heures et deux jours après l’exposition à l’eau contaminée d’une piscine ou d’un spa. La plupart des cas se résolvent spontanément en 7 à 10 jours. Pour soulager le prurit et la gêne, le patient peut appliquer un linge ou une compresse chaud(e) et humide sur les papules et répéter l’opération selon les besoins. Les cas sévères peuvent nécessiter des comprimés antibiotiques.

— Il convient de suspecter une folliculite à Gram négatif chez les patients souffrant d’acné qui, malgré une antibiothérapie systémique à long terme, présentent une aggravation des lésions semblables à l’acné. L’administration d’antibiotiques auxquels les organismes sont sensibles conduit généralement à une guérison. L’isotrétinoïne orale peut être utilisée dans les cas sévères.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé