MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Thérapeutiques >

Désensibilisation

13 juillet 2009, par MATHELIER-FUSADE P.

La désensibilisation ou immunothérapie allergénique consiste en l'administration de doses progressives d'un allergène spécifique permettant d'obtenir un état de tolérance à la fois immunologique et clinique vis-à-vis d'une exposition allergénique naturelle. Elle est l'un des traitements des manifestations d'hypersensibilité immédiate médiée par les IgE et trouve sa justification en complément de la pharmacothérapie et des mesures d'éviction ou d'évitement. Bien que pratiquée depuis le début du XXe siècle, il a fallu attendre ces vingt dernières années pour mieux comprendre son action sur l'immunité humorale et cellulaire.

Du point de vue humoral, la désensibilisation permet de diminuer à long terme le taux d'IgE spécifiques et de voire apparaître des anticorps bloquants de type IgG4, induisant une diminution de l'activation mastocytaire IgE-dépendante. Les mécanismes cellulaires de la désensibilisation font intervenir, quant à eux, les mastocytes, les polynucléaires basophiles et éosinophiles en diminuant leur réactivité, les lymphocytes en activant les cellules régulatrices lymphocytaires suppressives et de nombreux médiateurs.

Ainsi, la désensibilisation permet de changer la polarisation cellulaire de type Th2 vers un profil de type Th1 avec une hyperproduction par ces lymphocytes d'Interféron-g (IFNγ) et d'induire l'apparition de lymphocytes régulateurs (Treg) producteurs à leur tour de cytokines inhibitrices telles que l'IL-10 ou le TGF-?. L'IL-10 en activant les lymphocytes B induit la production de IgG4 alors l'IFN-? provoque la production d'IgG et le TGF-? d'IgA. Rappelons que les Th2 sont des lymphocytes T CD4+ produisant de l'IL-4, de l'IL-5, de l'IL-6, de l'IL-10 et de l'IL-13 impliqués dans la réaction d'hypersensibilité immédiate et retardée. En effet, l'IL-4 induit la production d'immunoglobuline E (IgE) via les lymphocytes B alors que l'IL-5 agit essentiellement sur les polynucléaires éosinophiles. Cette hypothèse faisant intervenir une réorientation de la réponse immunitaire vers un profil de type 1 permet aussi d'unifier toutes les données acquises sur l'immunité humorale et cellulaire au cours de la désensibilisation [1].

La désensibilisation est un traitement efficace (80 à 95 p. 100 de réussite) en fonction des allergènes. Sa durée se situe entre 3 et 5 ans et a pour but de rendre, à l'issue du traitement, le patient indemne de réaction clinique en cas de réexposition à l'allergène [2].

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine