Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait?

Alors, aidez-nous à le faire vivre :

   Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Vergetures

4 septembre 2014, par BACHOT N. & WETTERWALD E.

Les vergetures sont des dépressions cutanées linéaires, d’aspect atrophique, de surface lisse ou plissée et de consistance molle. Elles sont de couleur rouge initialement puis évoluent en blanc nacré dans leur forme cicatricielle. Leur distinction est importante car l’efficacité des traitements est supérieure sur la forme rouge. Elles sont souvent multiples, orientées parallèlement aux lignes de tension cutanée et siègent préférentiellement sur l’abdomen, les seins, les cuisses et les fesses. Les vergetures sont surtout fréquentes au cours de la grossesse. Elles peuvent aussi survenir au moment de la puberté, au cours de maladies endocriniennes comme le syndrome de Cushing, lors d’une corticothérapie générale ou locale, lors d’un amaigrissement ou une prise de poids rapides. Histologiquement, on constate un amincissement de l’épiderme avec une diminution nette des fibres élastiques dans le derme. Les fibres de collagène sont étroites, moins denses et orientées parallèlement à l épiderme. Au stade cicatriciel, il existe une régénération des fibres d’élastine et de collagène, qui sont orientées selon les lignes de tension cutanée. Les vergetures blanches étant définitives, elles peuvent avoir un impact psychologique non négligeable sur la qualité de vie de certains patients. A l’heure actuelle certaines évaluations des traitements topiques, des lumières pulsées et des lasers ont prouvé une amélioration de l’apparence des vergetures [1]. Il existe cependant peu d’études contrôlées randomisées pour les vergetures. Il n’existe pas de molécule ayant une AMM dans cette indication. Le traitement préventif repose sur des conseils nutritionnels afin d’éviter des variations pondérales excessives, en particulier lors de la grossesse ou de la puberté. Les traitements topiques révèlent une absence d’efficacité dans la prévention des vergetures. Par ailleurs, il faut bien apprécier le rapport bénéfice/risque lors d’un traitement par dermocorticoides, en particulier dans les prurits de la grossesse.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine