MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Acrocyanose

19 avril 2013, par BLAISE S. & PISTORIUS M.-A.

L’acrocyanose est une maladie vasculaire touchant les extrémités fréquente. Elle est définit par une cyanose (couleur violette) permanente des extrémités (mains et pieds), plus rarement du nez et des oreilles. La peau est froide de manière homogène, et parfois moite. Une hyperhydrose (hypersudation) est fréquemment associée. L’examen clinique est sans anomalie dans la forme primitive. Le terrain de survenu est un élément important du diagnostic. En effet, elle survient plus volontiers chez la femme jeune, souvent maigre, longiligne et parfois anorexique. Son début se fait généralement à l’adolescence et il existe des formes familiales. Dans sa forme classique, le diagnostic est clinique et ne nécessite pas d’investigation particulière. En cas d’atypie, l’acrocyanose est suspecte d’être d’une origine secondaire et doit conduire à un bilan vasculaire.

Il s’agit d’une maladie bénigne, l’indication de médicaments à effets indésirables possibles doit être limitée aux patients très gênés sur plan fonctionnel ou esthétique, d’autant qu’aucune thérapeutique locale ou générale n’a d’autorisation de mise sur le marché dans cette indication.

Il faut surtout :

— se protéger contre le froid ;

— maintenir un poids optimal ;

— arrêter le tabac ;

— éviter les traumatismes ou les médicaments aggravants.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine