MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Podophylline et podophyllotoxine

19 juillet 2016, par TRINH-KHAC JP. & GONIN J.

1 - PODOPHYLLINE

La podophylline, résine de podophylle, est extraite des rhizomes et des racines de plantes vivaces du genre Podophyllum (famille des Podophyllaceae). Les deux sources les plus utilisées pour la production de podophylline sont les espèces P peltatum et hexandrum. Il existe trois variétés : peltatum, hexandrum et pleianthum [1, 2]. On trouve Podophyllum peltatum à l’Est des Etats-Unis et au Canada. Elle est connue sous le nom de pomme de Mai (ainsi que sous d’autres noms : wild lemon, racoon-berry, duck’s foot, mandrake, qui est à l’origine d’une confusion avec la mandragore). Podophyllum hexandrum (plus connue sous le nom de Podophyllum emodi, jusqu’au changement de taxonomie en 1979) [2] est rencontrée en Asie de l’Est, dans une région recouvrant l’Afghanistan, l’Himalaya, le Nord de l’Inde et la Chine. Podophyllum pleianthum est la variété taïwanaise.

La production de podophyllotoxine (extrait de la podophylline) se fait à partir de l’exploitation des espèces végétales, ce qui menace progressivement la survie dans son habitat naturel de la variété hexandrum, notamment depuis la découverte de son usage dans la synthèse de plusieurs agents anti-cancéreux, mais également dans d’autres applications (cf infra) [3]. Depuis, de nombreuses autres plantes non reliées au genre Podophyllum se sont révélées être des sources potentielles, bien que de rendement plus faible, en podophylline (genévrier, thuya, cerfeuil, cèdre de Californie, lin,…) [2]. Des recherches botaniques ont donc ouvert la voie à la culture in vitro de la plante dans le but de sauvegarder l’espèce et d’assurer les meilleures conditions d’extraction de podophyllotoxine [11]. La production de synthèse reste pour l’instant commercialement inenvisageable. Il a toutefois été mis au point une méthode d’extraction à partir de micro-organismes fungiques qui apporte d’importants espoirs, même si elle demande à être optimisée en vue d’une biosynthèse du composé à plus large échelle [12].

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé