Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait?

Alors, aidez-nous à le faire vivre :

   Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Thérapeutiques >

Chimiothérapies locales

13 janvier 2012, par ESTÈVE E. & GRANGE F.

L’utilisation des antimitotiques locaux en dermatologie repose sur un principe simple : traiter les lésions directement, en évitant l’administration systémique. Elle apporte certains avantages : application « ciblée », faible dose utilisée, rareté des effets systémiques, application au domicile du patient. La limite majeure réside dans les effets secondaires cutanés. La prescription des chimiothérapies locales nécessite donc un temps d’explication indispensable sur leur manipulation et leurs effets secondaires. L’utilisation chez la femme enceinte et l’enfant est le plus souvent contre-indiquée. Enfin, le recours à une infirmière est souvent nécessaire pour initier le traitement chez les patients âgés ou pour traiter des topographies particulières.

Les molécules utilisées actuellement sont le plus souvent des molécules anciennes, dont l’utilisation en dermatologie s’est faite de manière empirique. Il existe donc fréquemment un décalage entre un niveau de preuve bibliographique élevé et l’utilisation courante de ces produits en dehors des indications officielles d’utilisation, ce qui peut engager la responsabilité du prescripteur. De même, si la réalisation du traitement au domicile du patient a un intérêt essentiel, le prescripteur doit respecter les textes réglementaires concernant la gestion des médicaments cytotoxiques.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine