MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie

Rouget du porc (maladie du)

22 avril 2016, par BOYÉ Th. & CARSUZAA F.

Le rouget du porc est une maladie infectieuse bactérienne d’inoculation, habituellement localisée, due à Erysipelothrix rhusiopathiæ.

1 - PHYSIOPATHOLOGIE [1, 2]

Erysipelothrix rhusiopathiæ est un bacille Gram positif aéro-anaérobie, non sporulé, dont le réservoir, est essentiellement porcin et aviaire, mais également aquatique (poissons, crustacés). Il peut survivre 5 semaines dans l’eau, le sol, plusieurs mois dans la matière organique, cadavre et les salaisons.

La transmission se fait :

– essentiellement par inoculation (notamment aux mains) après contact direct (blessures, piqûres) avec les animaux et/ou les viandes ou substances organiques qui en dérivent ;

– exceptionnellement après morsure de chien ou par ingestion de viande de porc ou de poisson cru [3, 4].

Cette zoonose est ubiquitaire. Il existe une surexposition professionnelle (bouchers, charcutiers, éleveurs, pêcheurs, vétérinaires) ou domestique (ménagères).

Chez le sujet réceptif survient, dans la majorité des cas, une infection cutanée localisée ; les formes systémiques sont rares (favorisées par une immunodépression ou un éthylisme chronique).

Histologiquement, une vascularite avec thromboses des petites artérioles est généralement observée dans les lésions cutanées.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé