Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait?

Alors, aidez-nous à le faire vivre :

   Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Pustulose palmo-plantaire

24 février 2005, par HEENEN M. & TAS S.

Les pustuloses palmo-plantaires comprennent la pustulose palmo-plataire proprement dite, l’acrodermatite continue de Hallopeau et l’acropustulose infantile. Cette dernière qui constitue une entité clairement distincte est envisagée plus en détail dans un autre chapitre de ce traité.

La pustulose palmo-plantaire est une éruption chronique constituée de pustules stériles d’étiologie encore inconnue.

La bactéride d’Andrews, une éruption pustuleuse aiguë d’aspect plus monomorphe, était considérée comme associée à un foyer microbien ORL ou stomatologique. Cette distinction n’est cependant plus retenue par la plupart des auteurs.

L’acrodermatite continue de Hallopeau, une pustulose des extrémités des doigts, est isolée par certains de la pustulose palmo-plantaire proprement dite. Toutefois, en raison des similitudes cliniques et surtout histologiques, nous pensons qu’il est plus raisonnable de considérer que ces deux entités sont des variantes d’une même pathologie avec une localisation différente.

ÉTIOPATHOGÉNIE

Le mécanisme étiopathogénique de la pustulose palmo-plantaire n’est actuellement pas connu et la relation avec le psoriasis est controversée. Une association significative a été observée avec le tabac et certaines affections thyroïdiennes, sans que la nature exacte du lien ait été élucidée.

Par ailleurs, une corrélation positive entre l’activité de la pustulose palmo-plantaire et le taux de sélectine E sérique a été établie, suggérant que cette molécule d’adhésion joue un rôle dans la pathogenèse de cette affection.

INFORMATION AUX PATIENTS

La pustulose palmo-plantaire est une dermatose chronique bénigne mais affectant la qualité de vie. L’étiologie n’est pas connue mais les facteurs suivants peuvent être associés :

- tabac ;

- stress ;

- affections thyroïdiennes (auto-anticorps) ;

- maladies ostéo-articulaires ;

- travail en milieu chaud et humide.

Il n’existe pas de traitement curatif. Le traitement est purement suspensif et vise à améliorer la qualité de vie.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine