MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Hyperplasie lymphocytaire réactionnelle

19 avril 2016, par D’INCAN M. & FRANCK F.

1 - DÉFINITION

L’hyperplasie lymphocytaire réactionnelle (HLR) se définit comme un infiltrat cutané lymphocytaire dont l’évolution est bénigne, soit parce que la cause, une fois identifiée, est supprimée et la guérison obtenue, soit, parce qu’il s’agit d’une forme idiopathique mais clairement reconnue comme bénigne par la pratique. Toutefois, cette notion de bénignité n’exclut pas le risque de récidive.

Le diagnostic d’HLR est principalement histologique car la présentation clinique des HLR est très polymorphe. Le clinicien expérimenté pourra, éventuellement, suggérer le diagnostic d’HLR mais c’est le pathologiste qui évoquera le diagnostic pour que, au final, celui-ci soit établi de manière certaine après confrontation de la présentation clinique au résultat de la biopsie cutanée. Il arrive que les aspects cliniques ou histologiques des HLR soient très proches de ceux observés dans les lymphomes cutanés (mycosis fongoïde et certains lymphomes B de bas grade, notamment) si bien que, encore actuellement, le terme de « pseudolymphome cutané » reste utilisé pour désigner les HLR. Ce terme est, toutefois, réducteur, car bons nombres d’HLR ont une histologie bénigne, sans équivoque

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine