MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Lucite polymorphe

15 septembre 2005, par THOMAS P.

DAGNOSTIC

La lucite polymorphe regroupe plusieurs variétés morphologiques (petites plaques et grandes plaques) dont les conditions d’apparition (dès le printemps, dans les conditions d’exposition de la vie courante) et l’évolution (persistance pendant toute la saison ensoleillée) justifie l’unicité. L’éruption siège aux zones les plus exposées : visage (et e latérale du cou) et dos des mains. L’histologie n’est pas spécifique mais l’association d’un œdème dermique superficiel et d’un infiltrat lymphocytaire périvasculaire est évocatrice. L’immunofluorescence est négative. Le phototest polychromatique itératif associant de fortes doses d’UVA et des doses érythémateuses d’UVB, reproduit les lésions spontanées dans 70 p. 100 des cas. La lucite polymorphe doit être distinguée, pour le traitement, de la lucite estivale bénigne, forme moins sévère, évoluant en une seule poussée déclenchée par une exposition type bain de soleil et cédant quelques jours après l’éviction.

INFORMATION AUX MALADES

Il s’agit d’une réaction paradoxale de la peau aux UVB et/ou aux UVA qui, au lieu d’induire un phénomène d’immunosuppression locale, déclenche une réaction d’hypersensibilité retardée à un néo-antigène induit par les radiations UV. Les UVB et/ou les UVA sont impliqués, ce qui explique la persistance de la réaction malgré une éviction solaire, car la lumière du jour au travers des vitres de voiture ou un vêtement léger suffit pour déclencher la réaction. Le but du traitement est de permettre une exposition progressive sans déclencher l’éruption pour induire une tolérance et de l’entretenir pendant la saison ensoleillée.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine