Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait?

Alors, aidez-nous à le faire vivre :

   Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Herpès

24 février 2005, par LEBRUN-VIGNES B. & GUILLAUME J.-Cl.

Les infections par l’herpès simplex sont fréquentes et d’expression très polymorphe. En France, la majeure partie de la population rencontre au cours de sa vie l’un des deux virus : herpès simplex virus 1 (HSV-1) ou herpès simplex virus 2 (HSV-2). Les études sérologiques réalisées à partir de la cohorte SUVIMAX ont montré que, à l’âge de 50 ans, environ 60 p. 100 de la population française était séropositive pour HSV-1 et 15 p. 100 pour HSV-2. La gravité de l’infection est très variable, et la relation virus-hôte est essentielle. Si la plupart des sujets n’exprime la maladie que sous une forme mineure voire asymptomatique, il existe des formes graves voire mortelles, notamment chez l’immunodéprimé ou le nouveau-né.

Le diagnostic de la maladie est le plus souvent clinique ; en cas de doute, le cytodiagnostic de Tzanck et les cultures virales permettent de confirmer le diagnostic et les sérologies virales de montrer s’il s’agit d’une primo-infection ou d’une récurrence.

Les traitements antiviraux apparus dans les années 1980, et en premier lieu l’aciclovir, ont profondément modifié le traitement et le pronostic des formes graves. En revanche, ni le système immunitaire, ni aucun traitement ne sont capables d’éradiquer le virus lorsqu’il a pénétré dans l’organisme. Cette résistance virale est principalement liée à la capacité du virus à se maintenir sous une forme latente dans les ganglions sensitifs.

INFORMATION AUX MALADES

Ces dernières années, les informations sur l’herpès ont été largement diffusées dans la population générale. Des associations diffusent des informations sur cette affection par le biais de dépliants, de guides pratiques, de spots télévisuels mais aussi par l’utilisation d’internet. Les principales associations sont, en France, l’association Herpès (www.herpes.assoc.fr) et, sur le plan international, l’International Herpes Management Forum (www.ihmf.org/) et l’International Herpes Alliance (www.herpesalliance.org/). Les informations portent principalement sur les différents types de virus, le caractère actif ou latent du virus, la contagiosité et le mode de transmission, les localisations à risque comme l’œil, les problèmes de la grossesse et sur « comment se protéger et protéger les autres » avec une information principalement ciblée sur l’herpès génital. Malgré l’importance de cette information, l’ubiquité de la maladie, sa bénignité habituelle et la contagiosité des sujets asymptomatiques ont fait que, loin de diminuer, la prévalence de l’affection a augmenté au cours des ans et qu’aucune campagne de prévention n’a jusqu’à présent montré un réel effet.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine