MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Érythermalgies

24 février 2005, par LAZARETH I.

L'érythermalgie est un acrosyndrome paroxystique rare, qui s'oppose point par point au phénomène de Raynaud. Les pieds sont plus souvent intéressés que les mains. Les crises sont déclenchées par la chaleur et l'effort. Elles correspondent à un accès de vasodilatation. Durant l'accès, les extrémités sont rouges, chaudes et très douloureuses. Le diagnostic d'érythermalgie est clinique. La classification des érythermalgies est l'objet de controverses : soit une classification en trois groupes étiologiques, soit une classification (française) en deux groupes : primitives ou secondaires à un syndrome myéloprolifératif, à un lupus systémique ou à la prise de médicaments vasodilatateurs [5].

Le diagnostic d'une érythermalgie est clinique, fondé sur la notion d'accès paroxystiques de douleurs des extrémités, pendant lesquels celles-ci sont rouges et chaudes, déclenchés par l'exposition au chaud ou l'exercice, et calmés par le froid et le repos. Le diagnostic étiologique est simple : interrogatoire recherchant la prise d'un médicament vasodilatateur (inhibiteurs calciques, bromocriptine), numération-formule sanguine avec plaquettes pour dépister un syndromes myéloprolifératif (possible dès 450 000 plaquettes/mm3), examen clinique et recherche de facteurs antinucléaires à la recherche d'un lupus systémique

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine