MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Eczéma craquelé et fissuraire

23 février 2009, par LE COZ Ch.-J.

L'eczéma craquelé et fissuraire est encore appelé eczéma astéatotique ou winter eczema [3] Les lésions surviennent surtout en période hivernale, plus souvent chez les sujets âgés ou chez ceux qui souffrent d'une xérose cutanée préalable, quelle qu'en soit l'origine. Les plaques diffuses, mal limitées, siègent préférentiellement aux membres et en particulier sur les zones de frictions : mains, coudes, genoux et surtout faces antérieures et externes des jambes. Sur un fond d'érythème, on visualise une fissuration irrégulière du revêtement cutané, qui apparaît comme un dallage irrégulier de pierres plates. L'examen à l'aide d'une loupe ou d'un dermatoscope permet de montrer que les multiples craquelures ou fissures, parfois hémorragiques dans les cas intenses, constituent les jointures de ce pavage [3, 4]. La prédominance aux membres inférieurs s'explique par des raisons mécaniques, lorsque la peau est déjà tendue par de petits œdèmes dus aux troubles circulatoires, à l'immobilité, à la sédentarité, etc. Un eczéma craquelé peut être associé à une tumeur maligne ou une hémopathie, surtout s'il est atypique : atteinte diffuse ou prédominant au tronc, lésions très inflammatoires et résistant aux dermocorticoïdes [5].

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine