Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait?

Alors, aidez-nous à le faire vivre :

   Faites un don ici !



MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Dermite de stase

20 décembre 2011, par RAMELET A.-A.

La dermite de stase – ou eczéma variqueux – est une forme d’eczéma qui survient au bas des jambes chez des patients souffrant d’une maladie veineuse. Celle-ci peut se manifester par des varices ou/et des varicosités, et souvent par un œdème des chevilles apparaissant dès la fin de la journée. Cette maladie veineuse peut se compliquer d’un ulcère de jambe. On peut aussi observer ces complications dans les suites tardives d’une thrombose veineuse profonde. L’eczéma peut rester limité aux bas de la ou des jambes, ou se propager sur le reste du corps (dissémination). Les démangeaisons (prurit) sont le plus souvent très importantes.

Il faut distinguer la dermite de stase de l’eczéma de contact, également fréquent chez les patients souffrant de la maladie veineuse chronique. L’allergie cutanée est due aux nombreuses préparations – gels, crèmes et pommades – que les patients appliquent pour se traiter et se soulager, en croyant bien faire. Apportez tous les produits appliqués à votre médecin pour rechercher une possible cause allergique à un eczéma des jambes !

Le traitement de la dermite de stase consiste à :

– traiter l’eczéma, le plus souvent avec des crèmes à la cortisone (ne pas les appliquer n’importe où, en particulier jamais sur le visage). Arrêtez d’utiliser toutes les autres préparations, en votre possession, qui sont plus souvent allergisantes que vous ne l’imaginez… ;

– diminuer l’œdème et la stase dus aux veines malades (repos jambes surélevées, bandes élastiques, bas de compression) ;

– soigner les varices chaque fois où cela est possible (chirurgie, sclérothérapie…).

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine