Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait?

Alors, aidez-nous à le faire vivre :

   Faites un don ici !

Carcinomes spinocellulaires cutanés

20 mars 2019, par BECQUART O. & BASSET-SEGUIN N. & GUILLOT B.

Le carcinome épidermoïde cutané (CEC) est le second cancer de la peau le plus fréquent après le carcinome basocellulaire et entraine une morbidité importante non négligeable du fait de ses localisations préférentielles et de son potentiel métastatique. La mortalité reste cependant limitée. Le facteur de risque évitable le plus important est l’exposition aux ultraviolets (UV) naturels ou artificiels. Il survient le plus souvent sur des lésions préexistantes telles que les kératoses actiniques.

Son pronostic est lié à des caractéristiques cliniques (taille de la lésion, et localisation) et histologiques (épaisseur tumorale, degré de différentiation, envahissement péri nerveux).

Les kératoses actiniques et les carcinomes in situ peuvent être traités de manière conservatrice (crème anti-tumorale, photothérapie dynamique) alors que les carcinomes épidermoïdes infiltrants seront traités par une chirurgie d’exérèse avec des marges adaptées au pronostic. Les carcinomes épidermoïdes des semi-muqueuses ont une pathogénèse, un pronostic et une prise en charge spécifique.

La prévention primaire de ces tumeurs est indispensable et passe par une éducation des sujets à risque et une photoprotection adaptée.

Pour les carcinomes muqueux, la prévention (vaccination anti HPV) et le dépistage précoce des infections à HPV devraient permettre de faire diminuer l’incidence de ces tumeurs.

Il existe de nombreuses recommandations pour la prise en charge des CEC et la Société Française de Dermatologie a publié un guide de prise en charge clinique et thérapeutique.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé