MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Carcinomes spinocellulaires cutanés

16 février 2012, par GUILLOT B. , RENAUD-VILMER C. & BASSET-SEGUIN N.

Le carcinome spinocellulaire (CSC) ou épidermoïde cutané représente environ un tiers des carcinomes cutanés. Son incidence en France est de 10 à 20 pour 100 000 habitants chez l’homme et de 5 à 10 pour 100 000 chez la femme. Il survient volontiers sur une lésion précancéreuse à type de kératoses pré-épithéliomateuses ou de maladie de Bowen cutanée. Cette dernière lésion est considérée comme un carcinome in-situ. Toute suspicion devra être confirmée par une biopsie cutanée. Le facteur étiologique le plus fréquemment retrouvé est le soleil, en particulier l’irradiation solaire chronique, ce qui explique sa plus grande fréquence de localisation sur les zones photo-exposées, chez les sujets de plus de 60 ans et dans certaines professions particulièrement exposées (agriculteurs, marins ouvriers du bâtiment…). Les sujets de phototype clair sont plus sensibles. Le deuxième agent carcinogène est viral. Il s’agit des papillomavirus (HVP) dont les types oncogènes sont retrouvés dans la plupart des carcinomes muqueux ano-génitaux (exclus de ce chapitre) et dans quelques carcinomes cutanés (doigt) notamment chez l’immunodéprimé.

Il existe de nombreuses recommandations pour la prise en charge des CSC et récemment la Société Française de Dermatologie a publié un guide de prise en charge clinique et thérapeutique.

LIEN UTILE

Dermato-info : Cancers de la peau - les carcinomes

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine