MENU
Thérapeutique Dermatologique
Un manuel de référence en dermatologie
 Vous visitez un site de la Fondation René Touraine.    Faire un don Français English

  Professionnels de santé

Accueil > Français > Livre > Maladies >

Calcinoses et ossifications cutanées

23 février 2009, par CRIBIER B.

1 - GÉNÉRALITÉS

Les calcinoses [6] et les ossifications cutanées [7] sont caractérisées par des dépôts dermiques ou hypodermiques d'hydroxyapatite, composée d'ions phosphate et calcium. Dans les calcinoses, les dépôts sont des masses anhistes de cristaux peu organisées alors que, dans l'ossification, la même substance a une organisation spatiale beaucoup plus construite, se traduisant par l'aspect compact de l'os haversien, parfois même pourvu de moelle.

Ces deux termes regroupent en réalité un ensemble vaste et hétérogène d'affections diverses n'ayant pas de lien entre elles. Nous avons proposé une classification rationnelle des calcinoses en fonction de leur mécanisme [6] :

— calcinoses exogènes (traumatiques ou par pénétration de sels de calcium) ;

— calcinoses secondaires à des altérations tissulaires localisées ou générales ;

— calcinoses secondaires à une anomalie du métabolisme phosphocalcique ;

— calcinoses apparemment idiopathiques.

Pour les ossifications cutanées [7], on distingue aussi des ossifications secondaires d'une lésion cutanée pré-existante, des ossifications par troubles du métabolisme phosphocalcique et des ostéomes primitifs isolés ou entrant dans le cadre d'une maladie générale.

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

Fondation René Touraine