Vous utilisez régulièrement le site "Thérapeutique Dermatologique" et vous en êtes satisfait ?
Alors, aidez-nous à le faire vivre :

Faites un don ici !

Balanites

18 avril 2019, par RODA A.

1 - REMERCIEMENTS

Ce chapitre a été écrit grâce à l’aide de l’EADV, de la Fondation René Touraine et de Thérapeutique Dermatologique.

2 - PRÉSENTATION

La balanite est une inflammation du gland du pénis. Lorsque le prépuce est également touché, elle est appelée balanoposthite. C’est une maladie courante qui peut se déclarer à tout âge, en particulier chez les hommes non circoncis. En règle générale, la balanite n’est pas une maladie grave et peut être soulagée grâce à un traitement topique. Bien que rare, la principale complication de la balanite (habituellement uniquement dans les cas récurrents) est le phimosis, c’est-à-dire l’incapacité de rétracter le prépuce du gland du pénis.

3 - SYMPTÔMES

Les patients atteints de balanite peuvent se plaindre des symptômes suivants :

  • gland ou prépuce gonflé et rouge
  • sensibilité du gland
  • démangeaison du gland ou du prépuce
  • douleur et difficulté à rétracter le prépuce
  • ganglions lymphatiques gonflés

4 - CAUSES

Le diabète sucré est la maladie sous-jacente associée à la balanite chez l’adulte la plus fréquente.

En outre, la balanite peut être causée par plusieurs infections, telles que :

  • une infection à levures Candida (le plus fréquemment associée avec le diabète)
  • une infection streptococcique
  • des infections sexuellement transmissibles :
    • Neisseria gonorrhoeae
    • des espèces de Chalmydia
    • Treponema pallidum (syphilis)
    • Gardnerella vaginalis
    • des espèces provoquant une trichomonose

D’autres causes incluent :

  • un manque d’hygiène intime ou son excès
  • l’utilisation de produits provoquant une irritation chimique (par exemple, savon, gel douche)
  • des maladies de peau, telles que l’eczéma, le psoriasis, un lichen scléreux, un lichen plan ou une balanite de Zoon
  • des maladies œdémateuses, telles qu’une insuffisance cardiaque congestive, une cirrhose ou un syndrome néphrotique
  • l’obésité
  • des allergies médicamenteuses (par exemple, aux antibiotiques)
  • un traumatisme

5 - TRAITEMENT

La plupart des cas de balanite peuvent être traités facilement grâce à une bonne hygiène et un traitement topique à l’aide de crèmes ou de baumes. Le traitement de choix dépend de la cause.

  • antifongique topique ou systémique pour les infections liées à des levures ou des champignons
  • antibiotique topique ou systémique pour les infections bactériennes
  • stéroïde topique pour les maladies inflammatoires

Si la balanite n’est pas traitée, des complications peuvent apparaitre, telles qu’un phimosis, une sténose méatique et une rétention urinaire.

La circoncision peut être conseillée en cas de balanite récurrente contre laquelle un traitement conservateur n’a pas été efficace ou en cas de phimosis.

6 - CONSEILS DE PRISE EN CHARGE

Que vous est-il conseillé de faire ?

  • Rétracter doucement le prépuce chaque jour et baigner le pénis ainsi que le prépuce dans de l’eau chaude pour les nettoyer
  • Sécher doucement le dessous du prépuce après avoir uriné
  • Contrôler votre diabète et autres troubles chroniques en cas de balanite récurrente
  • Perdre du poids en cas d’obésité

Que vous est-il conseillé de ne pas faire ?

  • Ne pas utiliser de savon, shampooing ou d’autres produits potentiellement irritants

Consulter un médecin dès que possible si :

  • les symptômes persistent malgré le traitement. Des examens supplémentaires, tels qu’une biopsie, peuvent être nécessaires pour exclure d’autres causes de balanite

Consulter de toute urgence en cas :

  • de fièvre
  • d’incapacité à rétracter le prépuce
  • d’incapacité à uriner
  • de diabète non contrôlé

× N.B. : Ce contenu est limité et destiné au grand public. Si vous êtes professionnel de santé, cliquez ici pour vous inscrire gratuitement, et accédez à un contenu dédié et plus approfondi.
Si vous êtes déjà inscrit, connectez-vous !

Suivez-nous

Newsletter

  Professionnels de santé